Entretien de l’équipement


Vous vous demandez quoi faire pour entretenir votre équipement. Les quelques conseils qui suivent peuvent vous aider. Ceux-ci ne sont pas des absolus. La décision finale vous revient toujours.

Entretien de base: rincer à l’eau douce

La 1ère règle est de toujours rincer votre équipement à l’eau douce particulièrement si vous avez fait une plongée dans une eau salée, sale ou polluée.

Assurez-vous de bien rincer votre détendeur et d’enlever tout trace de matière. Vous seriez étonné de voir que même si rien n’y paraît, il y a toujours accumulation de terre, boue, feuille ou de sable.

Entretien de base: éviter l’exposition inutile au soleil

La 2e règle dans le cas du néoprène, du plastique, et des tubulures de caoutchouc est d’éviter de laisser les pièces d’équipement exposées inutilement au soleil. Doit-on vous en convaincre? Le soleil décolore et altère les propriétés matérielles. Remiser vos pièces d’équipement lorsque non nécessaire à l’abris du soleil pour en prolonger la durée.

Entretien de base: éviter l’écrasement du néoprène

La 3e règle est d’éviter d’écraser inutilement toute pièce d’équipement en néoprène lors du remisage à long termes. Évitez de laisser votre costume humide (wet suit) plié en tas dans le fond de votre sac de plongée sous le poids de votre attirail de plongée. Ceci aurait pour effet d’écraser le néoprène de votre wet suit et d’en modifier de façon quasi permanente ses propriétés au niveau de la flottabilité mais aussi de l’isolation thermique.

Par exemple, évitez de suspendre votre wet suit sur des supports de broches métalliques. Suspendez le sur des cintres en bois ou en plastique très larges. Ceci aura pour effet que le néoprène par exemple au niveau des épaules de la veste ne soit pas complètement écrasé par le poids du costume. Placez-le dans une armoire sur des supports très larges et recouvrez-le d’un sac en plastique (de larges sacs poubelles feront l’affaire).

Entretien de base: éviter les plis inappropriés

La 4e règle est d’éviter de plier inutilement toute pièce d’équipement lors du remisage à longs termes. Évitez de maintenir les tubulures par exemple de votre détendeur en boucle trop reserrées ou trop repliées. Cela aurait pour effet d’étirer en certains endroits le caouchouc et par conséquent de l’affaiblir prématurément pour créer éventuellement des fuites d’air non désirées sous l’eau

Entretien de base: éviter les étirements inappropriés

La 5e règle est d’éviter d’étirer inutilement toute pièce d’équipement lors du remisage à longs termes. Évitez de maintenir de suspendre trop longtemps un costume en néoprène. Cela aurait pour effet d’affaiblir les coutures ou joints enduits de colle. Évitez à tout prix de suspendre un costume sec sur des supports (même les meilleurs). Ceux-ci ne sont pas conçus pour ce type de traitement. Évitez de suspendre tout objet ayant des tubulures en caoutchouc pouvant s’étirer, cela peut affaiblir les tubulures inutilement.

Nettoyage: savon doux

Certaines pièces d’équipement peuvent accumuler de la boue comme par exemple le wet suit lorsqu’on touche ou passe trop près du fond d’un lac par exemple, vous pouvez utilisez un savon doux avec une brosse douce (informez-vous auprès de votre vendeur ou de la compagnie).

Nettoyage: bottilons (wet suit)

Ceux-ci nécessitent un entretien particulier pour ce qui est des odeurs. Vous pouvez bien sûr les nettoyer avec un savon doux. Mais pour l’intérieur on peut utiliser un savon qui tue les germes comme par exemple Febreeze (il y en a plusieurs sortes; assurez-vous de ne pas y être allergique et que cela n’endommage pas le néoprène). Faites ensuite sécher à l’extérieur.

Veste de compensation (B.C.)

Il faut nettoyer à l’eau douce (si nécessaire avec une petite brosse douce) votre veste de compensation. Replacer les courroies à leur position initiale. Enlever toute trace de débris. Vider l’eau qui pourrait s’être introduite à l’intérieur. Assurez-vous de bien resserrer les joints (ce qui ressemble à des bouchons). Informez-vous auprès de votre boutique de plongée.

Désinfection

Parfois les pièces buccales du régulateur ou du tuba ont besoin d’être désinfectées, il faut alors utiliser une dilution d’eau de javel et faire tremper le tout (demander à votre vendeur si l’équipement ne peut pas être endommagé par l’eau de javel). Il est très important de le faire, lisez ce qui suit : La décontaminaton du matériel de plongée est-elle une nécessité?

Joints d’étanchéité

Les joints d’étanchéité ont besoin d’une fine couche de lubrifiant. Vous pouvez vous en procurer chez votre boutique de plongée

Costume sec (dry suit)

Il faut appliquer une cire appropriée sur la fermeture éclair grosso modo à toutes les 2 plongées mais cela peut varier selon la marque du costume. Informez-vous auprès de votre boutique de plongée.

Après un certain nombre de plongées, il faut appliquer un lubrifiant sur les joints d’étanchéité (seals) des poignets et du cou qui prolonge leur durée et maintient leur flexibilité. Vous trouverez cela à votre boutique de plongée.

Appliquer de la poudre de talc ou un lubrifiant sur la partie intérieure des joints des poignets et du cou avant d’enfiler votre costume. Vous aurez moins de difficultés à l’enfiler.

Courroie des palmes

Après chaque plongée, il est préférable de remettre les courroies des palmes à leur position initiale. D’abord elles s’enfilent plus vite lors de la prochaine plongée. Ensuite, le pli n’est pas au même endroit que lorsque vous les utiliser ce qui prolonge la durée de vie des courroies.

Lampe sous-marine

Recharger la batterie de votre lampe avant chaque plongée selon les normes du fabricant. Vous pouvez faire un test de charge de votre batterie (ce test se retrouve habituellement sur le site Web du fabricant: vous pouvez en demander la copie chez votre fournisseur, c’est assez long et demande un multimètre.)

La lubrication du joint d’étanchéité est nécessaire de temps en temps.

Profondimètre analogique

Replacer l’aiguille à zéro après chaque plongée (après avoir noté la profondeur).

Boussole

Éviter absolument de placer votre boussole près d’une pièce métallique ou d’une source électrique qui pourrait fausser le comportement de l’aiguille.

Cylindre

Lors du remisage à la fin de votre saison de plongée, il est important de laisser vos cylindres avec un peu de pression à l’intérieur mais pas de les tenir à haute pression et surtout pas de les vider. Il est important de laisser vos cylindres debout et non pas couchés. Advenant qu’il y ait oxydation (rouille pour un cylindre en acier) cela attaquera une partie ayant le plus d’épaisseur. Vous pouvez les remiser dans un endroit dont la température ne fluctue pas trop. La température a pour effet de dilater ou contracter les métaux. Il faut simplement éviter cela afin de prolonger la durée de vie de vos cylindres. Informez-vous auprès de votre boutique de plongée car cela varie selon la marque et le métal de fabrication (acier ou aluminium).

Inspection

Cylindres

Sur une base annuelle, vous devez faire inspecter vos cylindres. À chaque année, une inspection visuelle est nécessaire pour vérifier la présence de craques ou de faiblesses. C’est aussi le bon moment de poser la question à l’inspecteur afin de déterminer s’il a détecté la présence ou de dépôt d’huile. Plus la quantité d’huile est grande, plus la qualité de l’air qui est mise dans vos cylindres est de moindre qualité. Ceci est un bon indice de la qualité de l’entretien du compresseur de l’endroit où vous faites remplir vos cylindres. Posez des questions. Et puis changez de boutique, si cela ne convient pas...après tout ce sont vos poumons qui agissent comme filtreur autrement...

La 5e année, un test hydrostatique doit être fait pour s’assurer que vos cylindres sont en mesure de supporter les pressions prescrites par le fabricant.

Assurez-vous que l’inspection est faite par du personnel ayant suivi la formation requise et certifié par une agence reconnue.

Détendeur

Sur une base annuelle, une inspection du détendeur est nécessaire afin de détecter des signes d’usure des joints de vérifier les ajustements et de remplacer les pièces défectueuses. C’est assez important de le faire: votre vie en dépend! Ce type d’inspection doit être fait par du personnel ayant suivi les cours appropriés directement chez le manufacturier de votre équipement.

Veste de compensation

Sur une base annuelle, une inspection est nécessaire afin de détecter des signes d’usure des joints, de vérifier les ajustements, de lubrifier les pièces mobiles et de remplacer les pièces défectueuses. Demander à votre boutique de plongée.

Costume mouillé (wet suit)

Vérifier la présence de coupure dans le néoprène, votre boutique de plongée peut dans la plupart des cas faire les réparations (sauf exception).

Bottilons, gants

Vérifier la présence de coupures du néoprène...

Costume sec (dry suit)

Vérifier la présence de coupures, la boutique de plongée agréée peut dans la plupart des cas faire les réparations (sinon il doit être expédié chez le fabricant). Les joints d’étanchéité peuvent être remplacés (sinon chez le fabricant)

© Copyright 1999-2016, Michel Robitaille. Tous droits réservés.