Limestone Shipwreck City Show


Le 19 novembre 2005 avait lieu une journée de conférences à Kingston portant sur la préservation des épaves.

Les bateaux de guerre de 1812

La journée a débuté par la présentation de Jonathan Moore archéologue à Parc Canada. Il a pu nous situer dans la contexte historique de la localisation des épaves se trouvant dans la baie de Kingston comme celles du HMS Prince Regent, HMS Montreal et HMS St.Lawrence. La localisation des épaves a été précisée par rapport à la guerre de 1812.

HMS Repulse

Par la suite Dan MacKay dans une présentation vidéo nous a parlé de l’exploration du HMS Repulse qu’il a effectué pendant une semaine dans la partie sud de la Mer de Chine.

Le relevé des épaves de Picton et le groupe TEST

Pat Hefferman nous a ensuite entretenu sur la formation d’un groupe de plongeurs qui s’est donné un programme de formation visant à établir un inventaire des archéologiques des épaves de la région de Kingston.

Empress of Ireland

Philippe Beaudry a enchaîné par une présentation portant sur l’histoire du naufrage et de l’exploration du HMS Empress of Ireland. Il a insisté sur la préservation du patrimoine historique de l’épave.

Bateaux à aubes

Pour sa part Vlada Deknia a conclu la matinée en dressant un portrait historique des bateaux à aubes qui ont marqué la vie maritime des siècles précédents sur le Lac Ontario.

Projet de loi sur la préservation des épaves de l’Ontario

L’après-midi a débuté par une présentation du projet de loi portant sur la préservation des épaves en Ontario (Heritage Act). Pour l’instant il est proposé que les épaves situés au delà des limites de la plongée récréatives soient protégés par l’obtention d’un permis de plongée et un assortiment d’amendes. Pour les autres épaves une série de consultations aboutira à la mise sur pied d’un encadrement de la plongée sur épave. L’objectif n’étant pas d’interdire mais de promouvoir l’éducation et la protection des épaves.

L’impact des plongeurs

Tom Rutledge a été celui qui a fait la présentation qui a causé une sorte d’émoi parmi les plongeurs. En effet, il a su nous conscientiser de manière remarquable sur l’importance de la préservation des épaves. Deux séquences vidéo ont suffi à nous convaincre tous de cette nécessité.

Dans un premier vidéo, il nous a montré une épave filmé en 1995 qui disposait d’une quantité imposantes d’artéfacts sur le pont. Personne ne pouvait pour ainsi dire identifier l’épave en question (à part quelques participants qui l’ayant identifié se sont abstenus de le dire).

Dans un second vidéo, il nous a montré la même épave filmé en 2003. La stupéfaction se lisait sur les visages et s’entendait par les déclamations des participants. Tous ont bien sûr à ce moment reconnu le King Horn. Il ne fait aucun doute que l’épave est très dégradé. Plusieurs artéfacts ont été vandalisé, arraché, déplacé.

Cette présentation était LA présentation à voir! Il est clair qu’après cette présentation, il faut insister pour que les plongeurs qui vont sur les épaves maîtrisent bien leur flottabilité...rien de plus nuisible à la survie des épaves...si on veut les voir encore et encore.

Truk Lagoon

Ensuite, Tom Wilson a fait une présentation de documents portant sur les plongées effectuées à Truk Lagoon dans le Pacifique. Un endroit fascinant par les nombreuses possibilités de types de plongée.

Les cenotes du Mexique

Barry Match a terminé la journé en nous dressant un portrait complet et très bien maîtrisé de la plongée caverne au Yucatan.

© Copyright 1999-2016, Michel Robitaille. Tous droits réservés.